8 astuces pour faire baisser sa prime d’assurance-maladie

Faites simplement des économies sur votre franchise en 2020 ! Simply Conseils vous donne 8 manières de faire baisser sa facture de prime d’assurance-maladie.

1. Changer d’assureur

Concernant la prime de l’assurance-maladie de base, qui est obligatoire en Suisse, tous les assureurs sont tenus légalement de couvrir les mêmes prestations. Cependant le prix varie fortement en fonction du canton de résidence, de l’assureur et du modèle d’assurance choisi. Néanmoins, il n’est pas aisé de comparer soi-même les différentes primes d’assurance proposées. Simply Conseils se tient à votre disposition pour vous aider à choisir la prime qui vous fera économiser le plus pour vous et votre famille.

2. Augmenter sa franchise

En modifiant votre franchise, vous pourrez faire de nombreuses économies. Pour les adultes, privilégiez une franchise de 2500.- francs au lieu de 300.- francs, le minimum obligatoire. Pour les enfants, faites passer la franchise de 0.- francs à 500.- francs. C’est idéal si vous avez les moyens et que vous êtes en bonne santé et que vous n’utilisez alors pas énormément de prestations médicales par année.

Et n’oubliez pas ! Vous avez jusqu’au 30 novembre pour changer votre prime.

3. Changer son modèle d’assurance

Cette méthode demande un temps de réflexion un peu plus long que la précédente, mais c’est ici qu’il est possible d’économiser le plus d’argent. Le modèle alternatif appelé HMO est celui qui permet d’économiser le plus par rapport au modèle standard, dans lequel l’assuré choisit directement son médecin, sans passer par un médecin de famille ou une pharmacie. Dans ce modèle, l’assuré doit se rendre dans un cabinet médical défini par l’assurance, où travaillent plusieurs médecins. Rabais : au maximum 25% !

4. Ne pas oublier de demander un subside

Un autre moyen de faire baisser la prime est de faire une demande de subside directement en ligne ou à l’Agence d’assurances sociales (AAS) de votre commune ou de région afin de savoir si vous avez droit à un subside pour vous et votre famille. Plus de 240’000 assurés y ont droit et il se peut que vous aussi, sans que vous le sachiez.

5. Pas besoin de cette assurance durant le service militaire

Lors d’un service militaire ou la protection civile de 60 jours ou plus, n’oubliez pas de suspendre votre assurance-maladie de base, l’armée vous couvre.

6. Mode de paiement

Si vous décidez de payer vos factures de primes par an ou par semestre, il est possible d’économiser au maximum 2% de la somme. Petites économies certes, mais économie tout de même.

7. Les assurances complémentaires

Annulez dans les délais toutes les assurances complémentaires dont vous n’avez pas vraiment l’utilité. Cela vous fera économiser de l’argent tout au long de l’année. Nos courtiers vous accompagnent dans le choix des assurances complémentaires.

De plus, il est malheureusement trop fréquent de voir des assurés avec des assurances complémentaires à double ! Pensez à l’affiliation différée pour 2021 pour éviter tout malentendu et devoir payer des factures à double courant 2020

8. Assurance accident

Dans la suite du point précédent, vérifier votre couverture accident. En effet, il se peut que votre employeur paie déjà pour vous une assurance contre les accidents si vous travaillez plus de 8 heures par semaine dans l’entreprise. Éviter d’en avoir une à double, cela vous ajoute des frais supplémentaires inutilement.

 

C’est le moment de changer de prime d’assurance-maladie !

Simply-changersaprimeassurance

Le 30 novembre approche rapidement et vous faites partie des assurés qui ont envie de changer de modèle d’assurance voire même de caisse maladie. Même si toutes les compagnies d’assurances sont tenues par la loi de couvrir les mêmes prestations, le montant des primes, lui, varie fortement d’une assurance à l’autre et dépend aussi du modèle choisi. Mais là encore, les informations sont parfois confuses et les comparateurs en ligne ne suffisent pas toujours à démêler les informations et faire alors son choix en connaissance de cause.

Ce que vous risquez de:

  • Ne plus pouvoir aller chez le médecin que vous souhaitez
  • Devoir payer tous vos médicaments dans un premier temps et de vous faire rembourser une fois la franchise atteinte alors que vous préféreriez payer la franchise et les participations dans un deuxième temps afin de mieux gérer votre budget!
  • Payer une prime trop élevée, car le modèle d’assurance choisi n’est pas optimal

Avec les conseils des courtiers expérimentés de Simply Conseils, vous ne restez plus dans le flou et vous économisez de l’argent tout en choisissant la prime d’assurance qui répond parfaitement à vos besoins et celui de votre famille !

Le temps presse !

Dès la fin septembre, l’OFSP, L’Office fédéral de la santé publique approuve les nouvelles primes des assureurs. Ces derniers ont alors l’obligation de communiquer à leurs assurés les montants de leurs nouvelles primes avant le 31 octobre.

Vous avez alors la possibilité de résilier votre police pour en choisir une autre, dans la même compagnie d’assurance ou non. Vous devez envoyer votre lettre de résiliation en recommandé et attention, car ce n’est pas le cachet de la poste qui fait foi, mais le fait que l’assureur a bien reçu votre courrier. C’est pourquoi votre lettre recommandée devrait partir avant le 27 novembre dernier délai pour être certaine que l’assureur recevra votre demande à temps !

Chez Simply Conseils, nous savons que vous avez une vie bien remplie et que ces tracas administratifs pèsent sur votre temps libre ! Profiter des moments de liberté avec votre famille et vos amis et laisser nos courtiers s’occuper de toute la gestion administrative liée à votre dossier !

4 points à savoir avant de résilier votre assurance-maladie par vous-même

Si vous souhaitez quand même changer d’assurance-maladie de base par vous-même, il y a quelques points à absolument prendre en compte afin que le changement se fasse sans encombre.

Tout par écrit et en recommandé !

Toujours résilier son assurance par écrit et envoyer une lettre recommandée, si possible avant la mi-novembre afin d’éviter tout contretemps. Vous pouvez télécharger le modèle interactif proposé par la Confédération.

Surveiller de près la confirmation

Vous pouvez résilier votre police avant que la nouvelle compagnie d’assurance vous envoie la confirmation qu’elle vous accepte, puisque vous restez automatiquement assuré chez votre assureur actuel jusqu’ au moment où la nouvelle assurance confirme par écrit à la première qu’elle vous a désormais comme client. Par ailleurs, elle est obligée de vous accepter, qu’importe, votre âge ou votre état de santé. Cependant, si la confirmation arrive trop tard, vous restez assuré chez votre premier assureur. La nouvelle caisse maladie est tenue de rembourser la différence de primes.

Des impayés ?

Si vous avez des primes impayées, des intérêts moratoires, des participations aux coûts en arriéré qui vous ont été réclamés par votre assureur actuel, vous ne pourrez pas changer d’assurance avant d’avoir payé les factures de l’année en cours.

Est-ce qu’il faut changer les assurances complémentaires ?

Chez Simply Conseils, nous avons à cœur de conseiller nos clients afin qu’ils contractent une assurance complémentaire qui présente le meilleur rapport qualité/prix en fonction de leur budget et de leurs besoins spécifiques. Si vous souhaitez changer de prime de base et garder les assurances complémentaires.

Chez votre assureur actuel, c’est tout à fait possible ! Cependant, il vous faudra parfois envoyer vos factures aux deux assureurs, car le remboursement des factures dans l’assurance complémentaire se fait après vérification du décompte de l’assurance-maladie de base. Le remboursement de vos factures peut prendre alors plus de temps.

 

 

Modèle de lettre de résiliation

Si vous désirez changer votre assurance-maladie en tout simplicité, téléchargez la lettre de résiliation proposée par la Confédération.

 

Comment fonctionne l’assurance-maladie en Suisse ?

assurance-maladie-suisse

Depuis 1996 en Suisse, il est obligatoire pour tous les citoyens ainsi que pour la grande majorité de gens travaillant sur le territoire, de contracter une assurance-maladie (LAMaL) dans les trois mois à compter de l’arrivée. Cette assurance est obligatoire, car elle garantit l’accès aux soins pour tous. Chaque assuré a aussi la possibilité, s’il le souhaite, de contracter une assurance complémentaire, qui elle, rembourse des frais médicaux qui ne sont pas compris dans l’assurance de base. Tour d’horizon des modalités de cette assurance essentielle.

Assurance-maladie : des primes qui varient

En effet, même si les soins couverts sont les mêmes chez toutes les caisses, les primes de l’assurance-maladie varient selon la caisse choisie, le canton de résidence, et le choix de son médecin de référence. Les primes sont à payer chaque mois ou en une seule fois en début d’année pour l’année en cours. Le montant de la franchise, choisie à la conclusion du contrat d’assurance, varie entre, au minimum 300.- jusqu’à 2500.-chf au maximum. Plus la franchise est élevée, plus la prime de l’assuré baisse. Mais ce dernier s’engage à payer cette franchise dans son entier. Les mineurs ne paient, quant à eux, pas de franchise ou certains cas, jusqu’à 600.- de franchise.

Ne pas oublier le subside

Il est aussi possible pour certains assurés de demander un subside à Agence d’assurances sociales (AAS) de votre commune ou de région afin de faire baisser la facture de leur prime pour eux et leur famille. À noter que le délai pour changer la prime de base ou de caisse maladie est le 30 novembre 2019.

Des prestations pour tous

Soins de base

  • Les soins prodigués par un médecin ou d’autres professionnels de la santé sur ordonnance médicale.
  • Les médicaments prescrits sur ordonnance médicale.
  • Les vaccins considérés comme essentiels par le Plan de vaccination suisse. Les vaccins obligatoires pour les séjours à l’étranger ne sont, quant à eux, pas pris en compte.

Hôpitaux et vacances

  • Les séjours dans l’hôpital du canton de résidence, en chambre commune ou dans un autre canton pour autant qu’établissement soit agréé et que l’intervention coûte le même prix ou que l’intervention ne puisse pas se faire dans un hôpital du canton de résidence.
  • Dans un pays de l’UE/AELE, vous sont remboursées les mêmes prestations que les personnes assurées dans ce pays. Durant un séjour hors de la zone UE/AELE, l’intervention est remboursée à concurrence du double de ce qu’elle aurait coûté dans le canton de résidence et si elle est urgente. Si un séjour à l’hôpital est obligatoire, la caisse prend en charge les 90% de la facture, les 10% restants étant payés par l’assuré

Grossesse et médecines alternatives

  • Durant la grossesse, 7 examens sont remboursés, 2 échographies sauf grossesse à risque, où dans ce cas, les prestations remboursées sont plus étendues. De plus, 150.- sont pris en charge pour les cours prénatals dispensés par une sage-femme, ainsi que le test du premier trimestre et l’accouchement domicile, dans un hôpital ou dans une maison de naissance, à condition que ces deux derniers établissements figurent sur la liste hospitalière du canton de résidence.
  • Sur ordonnance médicale : physiothérapie, consultation diététique, logopédie, ergothérapies ont aussi remboursés, ainsi que les soins à domiciles sous certaines conditions.
  • A noter que les soins dentaires ne sont pas remboursés par l’assurance-maladie, sauf s’ils font suite à une maladie de santé très grave.
  • Pour les médecines complémentaires, seules les prestations fournies par les médecins ayant obtenu un titre de spécialiste et disposant d’une formation postgrade dans l’une de ces disciplines sont prises en compte dans certains cas.

Remboursements en fonction de la franchise

Lors d’une visite chez le médecin, un séjour à l’hôpital ou l’achat de médicament sous ordonnance, tous les frais sont à payer jusqu’à atteindre la franchise. Une fois la franchise atteinte, ne sont qu’à payer le 10% des frais, ou au maximum 700.-chf par année ; 350.- pour les moins de 18 ans. Au-delà, c’est l’assurance qui prend en charge les coûts de certaines prestations. Pour les séjours à l’hôpital, une participation de 15.- par jour est demandée, sauf pour les cas de maternité, les enfants mineurs et les jeunes de plus de 18 ans en formation.

Exemples de remboursement

Avec une franchise de 1000.- et des factures s’élevant à 650.-, l’assurance ne rembourse rien, car la franchise n’a pas été atteinte.

Avec une franchise de 1000.- et des factures s’élevant à 1650.-, l’assurance rembourse 585.-. L’assuré paie alors seulement la différence, soit 1’065.- dans ce cas.

Avec une franchise à 1000 et des factures s’élevant à 16500.-, l’assurance rembourse 14’800.-. L’assuré paie ici uniquement la participation de 700.- et les 1000.- de franchise.

 

Besoin de plus d’informations ?

Si vous désirez en savoir plus les prestations remboursées consultez la foire aux question de la Confédération.

 

Demander un subside à l’assurance maladie en 8 points essentiels

Subside assurance-maladie - Simply Conseils

Cet article présente les fondamentaux à connaître avant de faire une demande de subside dans le canton de Vaud.

Problèmes pour payer la prime d’assurance-maladie : pensez au subside !

En Suisse, tout habitant se doit de contracter une assurance-maladie de base. Cette dernière est obligatoire, car elle garantit des soins pour tous, durables et de qualité. Cependant, cette assurance de base reste chère. Mais il existe des solutions pour faire baisser la facture des primes de votre assurance-maladie de base. En effet, vous avez peut-être le droit de toucher un subside comme 34% des habitants du canton de Vaud, ce qui représente 240’000 assurés. Voici les points fondamentaux à connaître avant de faire votre demande de subside pour vous et votre famille.

1. Qui a le droit à un subside ?

Dans la majorité des cas, vous avez droit à une aide si :

  • Si vous vivez seul et que votre revenu déterminant est inférieur à CHF 40’000.-
  • Si vous vivez en ménage ou en famille et votre revenu déterminant est inférieur à CHF 70’000.-
  • Vous touchez l’aide sociale.
  • Vous êtes au bénéfice de revenus complémentaires de l’AVS ou de l’AI.

Le revenu déterminant se calcule à partir du revenu net (code 650 de la déclaration d’impôt) auquel sont ajoutés les versements faits  au troisième pilier A (chiffre 310 de la DT) et 1/15 de la fortune qui excède CHF 56’000.- (CHF 112’000.- pour les couples, avec déduction de CHF 6’000 pour un enfant à charge et CHF 13’000 pour deux enfants à charge, puis CHF 7’000.- par enfant supplémentaire) avec une franchise de CHF 300’000.- pour les biens immobiliers qui servent de logement.

Le but du subside est de limiter la charge relative aux primes d’assurance-maladie à 10% du revenu déterminant de la personne vivant seule ou avec sa famille. Cependant, il ne prend pas en compte les assurances-maladie complémentaires.

Pour plus de détail, consultez les conditions d’octroi et renouvellement du droit aux subsides.

2. Où faire la demande de subside ?

Il est judicieux de faire une demande en ligne ou à l’Agence d’assurances sociales (AAS) de votre commune ou de région afin de savoir si vous avez droit à un subside pour vous et vos enfants. Pour trouver l’Agence d’assurances sociales de votre commune ou région, consultez la liste officielle des agences.

3. Quand faire la demande de subside ?

Si vous vivez dans le canton de Vaud, le droit au subside commence dès le mois suivant la demande. Si vous venez de déménager dans le canton, il vous est possible de faire une demande dès le 1er janvier de l’année suivant votre arrivée dans le canton de Vaud.

Dans certains cas spécifiques, il est possible de faire une demande « express » dès l’arrivé dans le canton pour les gens bénéficiant du revenu d’insertion des prestations complémentaires AVS/AI, leur droit au subside débutant le 1er jour du mois d’arrivée dans le canton de Vaud. Il existe toutefois des exceptions suivant les cantons d’origine. Il vous est alors impératif de toujours vous rendre à l’AAS de votre commune ou de région de domicile ou de faire la demande en ligne.

4. De quels documents ai-je besoin pour faire la demande de subside ?

  • Une carte d’identité ou un permis de séjour. Il est impératif d’être majeur.
  • La police d’assurance-maladie.
  • La dernière décision de taxation.
  • Une attestation de formation, pour les étudiants.
  • De toute autre attestation de changement de domicile, de fortune ou de situation personnelle.

Ne pas oublier de prendre les originaux et des copies de chaque document avec vous si vous faites la demande directement par courrier.

5. Annoncer tout changement de situation !

Lors d’un changement de statut marital, d’adresse ou d’un changement de l’état de la fortune, il faut s’annoncer le plus rapidement possible à l’Office vaudois de l’assurance-maladie, avec en main, les justificatifs et, le cas échéant, les documents relatifs au changement d’adresse et à la nouvelle situation financière. Dans le cas contraire, les aides touchées en plus pourront être réclamées.

6. Quand faire une demande de subside pour mon bébé ?

Lorsque votre enfant naît, il faut transmettre l’acte de naissance ainsi qu’une copie de sa police d’assurance-maladie à l’Office vaudois de l’assurance-maladie dans un délai de trois mois afin de faire une demande de subside, ce droit commençant le 1er mois après sa naissance.

7. Combien vais-je recevoir ?

Après la demande, il vous faut attendre la réponse pour savoir précisément à combien s’élève le subside. Cependant, vous pouvez estimer votre subside en vous référant au document officiel qui détaille les montants des subsides en fonction de votre situation personnelle ou familiale.

De manière générale, le montant du subside se recalcule chaque année. Le montant de votre nouveau subside se calcule avec les données de la dernière décision de taxation fiscale datées au 30 septembre. Par ailleurs, sachez que vous avez jusqu’au 30 novembre pour changer de prime d’assurance-maladie, voire de caisse d’assurance.

8. Qui reçoit le montant du subside ?

C’est l’assureur qui reçoit le subside et déduit alors ce montant de votre prime d’assurance-maladie obligatoire. Il vous reste alors à payer la différence entre la prime et le subside.

 

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Ressources utiles


Téléchargez le document pour le changement d’adresse.

Téléchargez le document sur la situation financière.