Assurance LPP/2ème pilier

Le 2e pilier : la prévoyance professionnelle en complément au 1er pilier

La prévoyance professionnelle constitue le 2e pilier du système social suisse depuis 1985. En tant que caisse de pensions, son but est d’aider à maintenir autant que possible le niveau de vie habituel à la retraite.

Prestation en détails

Par prévoyance professionnelle, on désigne les caisses de pensions des entreprises. Il s’agit du deuxième pilier du système social suisse. La prévoyance professionnelle est régie par la loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (LPP).

Tous les salariés qui ont plus de 17 ans et sont soumis à l’AVS sont obligatoirement assurés dans la prévoyance professionnelle, et ce, jusqu’à l’âge ordinaire de la retraite. Les personnes indépendantes peuvent aussi s’assurer à titre facultatif.

Les prestations du deuxième pilier et de l’AVS visent à couvrir, ensemble, jusqu’à 75% du dernier salaire, à concurrence d’un salaire annuel fixé actuellement à 85 000 francs. La LPP définit que la prévoyance vieillesse professionnelle est financée selon un système de capitalisation.

Que faut-il savoir en tant qu’employeur ?

Les employeurs sont obligatoirement affiliés aux assurances sociales. Il s’agit notamment de l’AVS/AC/AI/APG, de la caisse d’allocations familiales, de l’assurance obligatoire contre les accidents professionnels (LAA) et de la caisse de pensions (LPP). Contrairement à ses employés, l’employeur peut choisir librement l’assurance par laquelle il garantit la prévoyance professionnelle, et aussi en changer.

Comme l’employeur est tenu de verser au moins la moitié des cotisations à la prévoyance vieillesse professionnelle, il a tout intérêt à choisir une caisse de pensions qui génère des rendements bons, stables et constants afin de garantir la prévoyance.

Vos avantages

  • Prestations optimale pour vos employés
  • Diminution des frais administratifs

Toute personne qui reçoit d’un même employeur un salaire annuel supérieur au seuil d’accès doit obligatoirement être assurée à la LPP.

L’assurance pour les risques décès et invalidité commence le 1er janvier de l’année des 18 ans. L’épargne pour la vieillesse commence le 1er janvier de l’année des 25 ans.

L’employeur est tenu de payer une cotisation au moins égale aux cotisations de ses employés. En général, l’assuré paie 50 % de la prime et l’employeur l’autre 50 %.