Démarchage téléphonique : arnaque au bout du fil

ararnaque assurance telephone

Durant cette période de changement des primes d’assurance, des individus peu scrupuleux démarchent les assurés pour leur en proposer de nouvelles. Dans cet article, retrouvez tous nos conseils pour ne pas tomber dans le panneau !

Le 24 septembre dernier, l’Office fédéral de la santé publique a publié le détail des nouvelles primes d’assurance-maladie pour l’année 2020. Depuis, il n’est pas rare de recevoir des téléphones, voir même des visites imprévues chez vous de la part d’individus vous proposant des primes d’assurance-maladie. Cependant, il faut vous méfier de ce genre de démarches qui cachent des arnaques.

Un démarchage interdit

Tout d’abord, il faut d’emblée se méfier lorsque vous recevez un téléphone d’une personne se faisant passer pour un courtier indépendant, pour un représentant d’un organisme de l’Etat ou encore pour un employé d’une assurance, et ce, pour la bonne raison que le démarchage téléphonique est purement et strictement interdit en Suisse. Sachez aussi que les faux courtiers vont même jusqu’à faire du porte-à-porte, ce qui est également totalement interdit puisqu’il s’agit là aussi de démarchage.

De faux prétextes

Afin de sembler crédibles et ainsi vous rassurer, les faux courtiers se font passer le plus souvent pour des employés de la Confédération et vous annoncent qu’ils doivent passer chez vous ou récolter vos informations personnelles afin de vous informer de prétendues nouvelles procédures en matière d’assurance-maladie, ce qui est totalement faux.

Ces faux courtiers se font aussi passer certaines fois pour des employés des différentes caisses maladie. Ils prétendent être mandatés par ces dernières pour vous proposer des primes d’assurance-maladie ou des complémentaires. Méfiez-vous alors lorsque ce n’est pas votre conseiller habituel ou votre gestionnaire de dossier qui vous appelle.

Ne tombez plus dans le piège avec nos conseils !

En adoptant les bons réflexes, vous pourrez mieux reconnaître un faux courtier et réagir en conséquence, ce qui vous évitera bien des problèmes.

Un contrôle assidu des informations

Lors d’un contact téléphonique, ne donnez jamais d’informations personnelles par téléphone à un call center ou à un courtier que vous ne connaissez pas, telles que :

  • Informations personnelles
  • Informations à propos de votre famille et de vos amis
  • Nom actuel de votre assurance
  • Montant de votre prime
  • Information sur votre état de santé
  • Ne pas remplir de questionnaire médical par téléphone

Soyez aussi très vigilant concernant les références avancées à SantéSuisse ou à l’OFSP, qui sont, dans l’immense majorité des cas, abusives, car mensongères ! Sachez que vous êtes en mesure de contrôler l’affiliation réelle du courtier via la Finma. Chaque entreprise de conseils en assurances et chaque courtier possède son propre numéro. Par exemple, le numéro Finma de Simply Conseils est le 29257. Vous pouvez d’ailleurs retrouver les numéros de nos courtiers sur notre page équipe.

Une question de confiance

De plus, ne signez jamais rien lors du 1er rendez-vous sauf si c’est VOTRE conseiller habituel qui s’occupe déjà de vos dossiers et en qui vous avez pleinement confiance. Ne signez pas même si la personne vous prétend que c’est uniquement pour une demande d’offre. Les offres étant généralement fermes constituent un contrat définitif dont vous ne pouvez pas vous rétracter immédiatement.

Si le courtier s’engage à préparer et envoyer une lettre de résiliation à votre place, n’oubliez surtout pas de demander une copie du courrier et surtout de l’enveloppe recommandée. Ceci évitera que le courtier fasse l’affiliation à la nouvelle caisse, mais ne s’occupe pas de la résiliation de la compagnie actuelle, ce qui pourrait provoquer des doublons suivant les assurances complémentaires contractées.

Pas de changement d’assurance précipité

Rappelez-vous que le délai pour résilier une prime d’assurance-maladie est le 30 novembre. Ne vous précipitez pas pour changer votre assurance-maladie de base et prenez le temps de réfléchir et demandez des conseils avisés à votre courtier de confiance.

De plus, ne résiliez jamais des assurances complémentaires sans avoir la certitude que le nouvel assureur vous accepte sans réserve. Enfin, faites très attention à bien remplir le questionnaire médical pour être certain que l’assureur puisse statuer en fonction de votre état de santé réel.

 

Qui appelle ?

Si vous désirez vérifier qui se cache derrière le numéro de téléphone, consultez la liste des téléphones indésirables.